1994 : Digital Burn Out

Les technos sont fascinantes, les technos sont exaltantes. Je kiffe mon mac. J’y passe mes jours et mes nuits. Je suis un démiurge qui crée à la vitesse de ses pensées. L’agence décolle et je me crashe. Je découvre le néant psychédélique du burn out. Pendant mes longs mois de convalescence je médite sur les effets du digital sur mon cerveau. Nous décidons de repenser les rythmes de l’agence et bannissons à jamais le travail en dehors des horaires. Vivre une vraie vie en dehors du taf pour pouvoir encaisser le choc de la révolution digitale.